Les Écrits de Michel Deguy
Hélène Volat et Robert Harvey


            A ce qui n'en finit pas. Thrène. Paris, Seuil, coll. "La Librairie du XXe siècle", 1995 [s.n.]
                   

                       

À ce qui n'en finit pas serait donc mon titre ....: [191-92]

        J'ai attendu comme ... : [192]
                
À la faiblesse . . . : [7]
                 Adieu aux amis ... : [95]

Ainsi se croient-ils ... : [159]
                        Ainsi "Untel" ... : [77-78]
                        Appelons le maintenant ... : [177-78]
                        Au téléphone ... : [211]

Avec ce bruit de coeur ... : [65]
                 Bientôt assez tôt viendra ... : [15]
                
C'est la première fois ... : [57-58]
                 Ce goût de vivre...
: [143]
                 Ce que je ne désire pas .... : [45]
                 Ce qui est ...: [99]
                 Ce qui vient attester ... : [31]
                 Comme si elle était vivante ... : [33]
                 Comme toujours Baudelaire . . . “
[208]

... Comme une vie ... : [27]
                 Common knowledge ... :[157]
                 Contraint par la vie . . .: [53]

D'un côté les insectes ... : [79]
                 Dans la conséquence .... [93-94]
                
Déjà nous ne sommes plus ...
: [3]

Duellum ... : [173]
                 Emotion ... : [131]
                 Encore un bref voyage ... : [129]
                 Est-ce que je ne reconnais pas ... : [163]
                 Et comme je n’ouvre plus. . . : [9]

Et les longues journées ... : [51]
                 Et souvent revenant ... : [29]
                 Et tout ce qui faisait l'objet ... : [17]
                 Etre-pour-la-mort ... :[155]
                 Eût-il été possible . . . : [11]

(Hauterive) ... : [83]
                 [8 décembre 1993 ... ] : [37]
                 "Hymen Hyménée ! ... : [21-24]
                        Savoir pourquoi ...
: [21-22]
                 ll faut de la prosopopée ...
:[199-200]
                 Il n'y a pas de sens ... : [61-62]
                 Il y a donc deux chagrins d’amour ... :
[1]      

Il y a plus de deux mois ... : [39-40]
                 Il y avait chez elle ... : [165]
                 Il y avait quelque chose ... : [43]
                 Ils étaient de Thespies ... : [139-41]
                 Ils viennent de déposer ...
: [125]
                 Impossible de ne pas songer ... : [167-68]
                 Je dois dire aussi . . . : [13-14]                
                 Je fus surpris ...
: [109]        

Je n’eus pas la présence d'esprit. . . : [196]

Je ne peux même pas . . . : [41]

Je relate que la vie conjugale ... : [47-48]
                 Je reviens à cette forme ... : [113-15]
                        La poésie, "la renfermée" ... : [114-15]
                 Je sais (“je sais bien”). . .:
[189]

Je te chérissais ... : [35]
                 Je vais repartir ... : [19]
                 L'amour, le fait ... : [137]
                 L'auction astrophysique ... : [117]
                 L'autre soir au zénith ...
: [89]
                 L'invention de la balance ...
: [205]
                 La clepsydre évidée ... : [133]
                 La sphère de l'amour ... : [153]
                 La voix qui chante ... : [151]

La voix triviale ... : [213]
                 Ladite "structure d'horizon" ... : [103]
                 Le criticisme ... : [183-84]
                 Le croire a pour corrélat ... : [147]

La hasard m'a fait retourner ... : [63-64]
                 Le je, et le moi ... : [16]
                 Le meilleur pourrait ... : [149]
                 Le petit caillou ... ; [101]
                 Le roman assure ... : [49]
                 Le temps et son emploi :
[25]

Le temps va donc passer ... : [185]
                 "/les amis/ au grand coeur ... : [59]
                 Les fables l'attestent ...
: [169-72]
                 Les petites différences ... : [85]

Mais le deuxième corps du roi ... : [107]

Mourir pour .... : [81]
                 " ... n'est plus" ...
: [203-04]
                 Non pas ... : [119]
                 Nos deux dernières nuits ... : [97]
                 Nous avons ventriloqué ...
: [181]
                 On dirait qu'il ressemble ...
: [201]
                 Où agir ...
: [197-98]
                 Où j'imagine ... : [187]

Pas de solution ... : [111]
                 Phôs, Lumière ...
: [135-36]
                 Pietà . . . :
[5]

Pour eux la page ... : [67]
                 Qu’ai-je de plus cher . . .
: [210]

Quand d'une chose ... : [91]
                 Que dire à la "vieille folle" ... : [75]
                 Quelqu’un a été . . . : [193]

Qu'il n'y eut rien d'autre ... : [69]
                 Qui prendra soin ... : [87-88]
                 Rapatrier le "divin ". . . : [175]

Rien dans ce qui nous attend ... : [127]
                 "Rien du tout" ... : [145]
                 Sujet -- de qui ? ... : [73]
                 Te survivre . . .
: [212]

—Ton indifférence . . .: [217]

Tous ces poèmes ... : [55-56]
                 Tu redescends sur terre ... : [71]

Vous y êtes . . . : [105]