ÉCRITS DE MARGUERITE DURAS (LIVRES ET ARTICLES)

WRITINGS (BOOKS AND ARTICLES)


1940
1941
1942
1943
1944
1945
1946
1947
1948
1949
1950
1951
1952
1953
1954
1955
1956
1957
1958
1959
1960
1961
1962
1963
1964
1965
1966
1967
1968
1969
1970
1971
1972
1973
1974
1975
1976
1977
1978
1979
1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2013
2014


 

1940

 

Philippe Roques et Marguerite Donnadieu. L’Empire français. Paris, Nouvelle Revue Française (Problèmes et documents), 1940. 233 p.



1943

 

Les Impudents. Paris, Librairie Plon, 1943. 246 p.

 

 

1944


 

La Vie tranquille. Paris, Gallimard (La Nouvelle Revue Française), 1944. 219 p.

 

 

1945

 

« Les Feuilles ». Confluences 5, nº 8, octobre 1945, pp. 819-32.

 

 

1947

 

« Le Boa ». Les Temps Modernes 3, nº 25, octobre 1947, pp. 613-22.

 

Return to top.

1950

 

Un Barrage contre le Pacifique. Paris, Gallimard (NRF), 1950. 315 p.

 

 

1952

 

Le Marin de Gibraltar. Paris, Gallimard (Blanche), 1952. 368 p.

 

« Madame Dodin ». Les Temps Modernes 7, nº 79, mai 1952, pp. 1952-81.

 

 

1953

 

Les Petits Chevaux de Tarquinia. Paris, Gallimard (NRF), 1953. 260 p.

 

 

1954

 

Des journées entières dans les arbres. Roman. Paris, Gallimard (NRF), 1954. 233 p.

 

Des journées entières dans les arbres, pp. 9-96.

Le Boa, pp. 97-115.

Madame Dodin, pp. 117-84.

Les Chantiers, pp. 187-233.


Return to top.


 

1955

 

Le Square. Paris, Gallimard (NRF), 1955. 155 p.  

 

 

1956

 

« Une pièce involontaire ». L’Express, 14 septembre 1956, p. 23.

 

« Propos dans un “Square” au Studio des Champs-Elysées ». Libération, 17 septembre 1956.

 

 

1957

 

« “Alors, on ne guillotine plus ?” Conversation entendue dans un café du Palais-Royal ». France-Observateur, 19 décembre 1957, p. 14.

 

« La Bourrée à Paris ». France-Observateur, 11 avril 1957, p. 12.

 

« Le Dimanche des héros ». France-Observateur, 11 juillet 1957, p. 14.

 

« Élève Dufresne pourrait mieux faire ». France-Observateur, 9 mai 1957, p. 12.

 

« Les Enfants du spoutnik ne sont pas dans la lune ». France-Observateur, 21 novembre 1957, p. 16.

 

« Les Fleurs de l’Algérien ». France-Observateur, 28 février 1957, p. 14.

 

« La France à l’italienne ». France-Observateur, 27 juin 1957, p. 13.

 

« Horreur à Choisy-le-Roi ». France-Observateur, 6 juin 1957, p. 31.

 

« L’Internationale Tintin ». France-Observateur, 4 juillet 1957, p. 13.

 

« Le Jeune Funambule ». France-Observateur, 15 août 1957, p. 14.

 

« Les Marais du duc de Morny ». France-Observateur, 22 août 1957, p. 11.

 

« “Le Mot lilas presque haut comme il est large…” ». France-Observateur, 17 octobre 1957, p. 14.

 

« Paris Canaille ». France-Observateur, nº 357, 14 mars 1957, p. 14.

 

« Un roman sur cent voit le jour ». France-Observateur, 7 novembre 1957, p. 21.

 

« Le Sang bleu de La Villette ». France-Observateur, 20 juin 1957, p. 13.

 

« Tourisme à Paris ». France-Observateur, nº 376, 25 juillet 1957.

 

« Les Travailleurs contre le gouvernement ». France-Observateur, 18 avril 1957, pp. 10-11.

[Rapport en collaboration avec Jacques-Francis Rolland.]

 

Return to top.

1958

 

Moderato cantabile. Paris, Éditions de Minuit, 1958. 155 p.

 

« À propos de Georges Bataille ». La Ciguë nº 1, janvier 1958, pp. 32-33.

 

« Assassins de Budapest ». Le 14 Juillet nº 1, 14 juillet 1958, pp. 4-5.

 

« Le Bénéfice de l’enfance… ». France-Observateur, 20 mars 1958, p. 15.

 

« Ces messieurs de la Société des Autobus ». France-Observateur, 6 février 1958, p. 15.

 

« “Circulez !” ». France-Observateur, 2 mai 1958, p. 12.

 

« Confucius et l’humanisme chinois ». France-Observateur, 13 mars 1958, p. 14.

 

« Deschamps, Simone ». France-Observateur, 16 octobre 1958, p. 14. [« Horreur »]

 

« Détruite, Sélinonte ». L’Arc nº 4, octobre 1958, pp. 63-65.

 

« Dialogue avec une carmélite ». France-Observateur, 16 janvier 1958, p. 15.

 

« Djuna Barnes. L’Arbre de la nuit ». France-Observateur, 23 janvier 1958, pp. 19-20.

 

« Drieu La Rochelle et notre temps ». France-Observateur, 2 janvier 1958, pp. 15-17.

[Débat avec Emmanuel Berl, Brice Parain, Jacques Chardonne et Bernard Frank, organisé par Marguerite Duras.]

 

« “Elle nous abandonna pour les mathématiques” ». La Nef nº 17, mai 1958, pp. 74-76.

 

« L’Exposition Joe Downing ». France-Observateur, 8 mai 1958, p. 14.

 

« La Littéralité des faits ». France-Observateur, 8 mai 1958, pp. 16-17.

 

« Notre pauvre Group Captain Townsend ». France-Observateur, 10 avril 1958, p. 20.

 

« Pierre A…, sept ans et cinq mois ». France-Observateur, 26 juin 1958, p. 20.

 

« Paris, six d’août ». France-Observateur, 7 août 1958, p. 15.

 

« Peinture de Jean-Marie Queneau ». France-Observateur, 16 octobre 1958, p. 20.

 

« “Poubelle” et “La Planche” vont mourir ». France-Observateur, 27 mars 1958, p. 20.

 

« Pourquoi “Le 14 Juillet” ? ». France-Observateur, 24 juillet 1958, p. 15.

 

« Quand il y en a pour deux, il n’y en a pas pour trois ». France-Observateur, 23 janvier 1958, pp. 14-15.

 

« Des Samouraï d’un type nouveau ». France-Observateur, 27 février 1958, p. 17.

 

« Racisme à Paris ». France-Observateur, 6 mars 1958, p. 13.

 

« La Reine Bardot ». France-Observateur, 23 octobre 1958, p. 24.

 

« Le Repos du Guerrier ». France-Observateur, 27 novembre 1958, p. 18.

 

« Le Séquestré de Venise. Sartre ». France-Observateur, 16 janvier 1958, p. 20.

 

« Un train de mille cadavres qui nous arrive du Pakistan ». France-Observateur, 6 février 1958, p. 19.

 

« Travailler pour le cinéma ». France-Observateur, 31 juillet 1958, p. 20.

 

Return to top.

 

1959

 

Les Viaducs de la Seine-et-Oise. Paris, Gallimard (Le Manteau d’Arlequin), 1959. 145 p.

 

« Le Comique universel de Trois Chapeaux claque [Miguel Mihura] ». L’Avant-Scène nº 191, 15 février 1959, p. 8.

 

« Resnais travaille comme un romancier ». Les Lettres Nouvelles 7, nº 12, 20 mai 1959, pp. 36-38.

 

 

1960

 

Dix heures et demie du soir en été. Paris, Gallimard (Blanche), 1960. 152 p.

 

Hiroshima mon amour. Scénario et dialogue. Paris, Gallimard (NRF), 1960. 140 p.

 

 

1961

 

Une aussi longue absence. Scénario et dialogues [avec Gérard Jarlot]. Paris, Gallimard (Blanche), 1961. 103 p.

 

« Les Deux Ghettos ». France-Observateur, 9 novembre 1961, pp. 8-10.


Return to top.


 

1962

 

L’Après-midi de Monsieur Andesmas. Paris, Gallimard (NRF), 1962. 128 p.

 

« L’Homme assis dans le couloir ». L’Arc 20, octobre 1962, pp. 70-76.

[Première version du texte avec ces illustrations : « Le Mur » (1959) de Fritz Hundertwasser et « Les Trois » (1961) de Carl-Henning Pedersen.]

 

« Monsieur Tropez de Saint-Tropez ». Constellation nº 172, août 1962, pp. 88-93.

[Publié sous le pseudonyme de Thérèse Legrand.]

 

« Seine-et-Oise, ma patrie ». France-Observateur, 17 mai 1962, pp. 17-18.

 

 

1963

 

Miracle en Alabama. Pièce en trois actes de William Gibson. Paris, L’Avant-Scène, 1963 ; Louisville (Kentucky), Microopaque, 1970. 46 p.

[Adaptation française de Marguerite Duras et Gérard Jarlot.]

 

« Les Eaux et forêts ». La Nouvelle Revue Française nº 127, juillet 1963, pp. 51-75.

 

« François Billetdoux, Agnès Capri et Marguerite Duras font le portrait de Katharina Renn ». Arts, 6-12 mars 1963.

 

Return to top.

1964

 

Le Ravissement de Lol V. Stein. Paris, Gallimard (NRF), 1964. 220 p.

 

« Une œuvre éclatante (L’Opoponax, de Monique Wittig) ». France-Observateur, 5 novembre 1964, pp. 18-19.

 

 

1965

 

Théâtre I. Les Eaux et Forêts – Le Square – La Musica. Paris, Gallimard (Blanche), 1965, 1991. 171 p.

 

Les Eaux et Forêts, pp. 7-48.

Le Square, pp. 49-136.

La Musica, pp 137-71.

 

« Bardot – Bardot ». Vogue, 1er avril 1965, pp. 170, pp. 193-95.

[Traduit par Derek Coltman.]

 

« Callas ». Vogue, 1er octobre 1965, 192-93.
            [Tr. Adrienne Foulke]

 

« Jeanne Moreau. “Art Is an Act of Love” ». Vogue, 15 novembre 1965, pp. 100-01, 158-59, 162.

[Tr. Adrienne Foulke]

 

« “Pièce russe” (extrait de la première partie) ». Cahiers du CERF XX, nº 52, décembre 1965, pp. 76-90.

[Version initiale d’ « Un homme est venu me voir ».]

 

« Sylvie et ses fantômes ». Le Nouvel Observateur, 25 mars 1965, p. 21.

 

« Des tableaux pour rire (Exposition de Jeanick Ducot) ». Le Nouvel Observateur, 3 novembre 1965, p. 34.

 

« Le “Vice-Consul” [extrait] ». Cahiers du CERF XX, nº 52, décembre 1965, pp. 57-75.

 

« Viva Callas ! ». Les Nouvelles Littéraires, 30 décembre 1965, p. 23.

 

« La Vraie Semblance [Préface] ». In Lapoujade. Portraits et compositions. Paris, Galerie Pierre Domec, 1965. s.n.

 

Return to top.

1966

 

Des journées entières dans les arbres. Pièce en trois actes. Paris, L’Avant-Scène, 1966. 82 p.

[Publié dans le même volume avec Les Fiancés du Havre d’Armand Salacrou.]

 

Le Vice-Consul. Paris, Gallimard (Soleil), 1966. 212 p.

 

« Madeleine Renaud a du génie ». Vogue, avril 1966, pp. 118-19, 156, 167.

 

« Melina Mercouri. “Naked in the Centre of the World” ». Vogue, 15 avril 1966, pp 108, 158. [Tr. Adrienne Foulke]

 

 

1967

 

L’Amante anglaise. Paris, Gallimard (Blanche), 1967, 195 p.

 

« La Femme d’Évreux. Notes pour Delphine Seyrig et Robert Hossein (extraits) ». Les Cahiers du Cinéma nº 187, 1967, p. 43.

 

« Les Hardes de Salonique ». Le Nouvel Observateur, 8 novembre 1967, pp. 46-47.

 

« Melina la superbe ». Arts, 1er-7 février 1967, pp. 20-23.

 

 

1968

 

L’Amante anglaise. Paris, Cahiers du Théâtre national populaire, 1969. 48 p.

[Repris dans L’Avant-scène du théâtre nº 422, 15 mars 1969, pp. 8-24.] 

 

Théâtre II. Suzanna Andler – Des journées entières dans les arbres – Yes, peut-être – Le Shaga – Un homme est venu me voir. Paris, Gallimard, 1968. 298 p.

 

Suzanna Andler, pp. 5-79.

Des journées entières dans les arbres, pp. 81-150.

Yes, peut-être, pp. 151-82.

Le Shaga, pp. 183-240.

Un homme est venu me voir, pp. 241-85.

 

« Absolute Fonteyn ». Vogue 14 janvier 1968, pp. 66, 69, 121. [Tr. Adrienne Foulke]

 

« Leontyne Pryce ». Vogue, 1968, pp. ?

 

« Lettre ouverte au Parti Communiste de Cuba ». L’Archibras 5 [hors série], 30 septembre 1968, p. 9.

[Lettre ouverte signée par Robert Antelme, Maurice Blanchot, Marguerite Duras et Dionys Mascolo.]

 

 [« Préface ».] In Jean-Marie Dallet. Les Antipodes, pp. 7-8. Paris, Seuil, 1968. 109 p.

 

Return to top.

1969

 

Détruire, dit-elle. Paris, Éditions de Minuit, 1969, 139 p.

 

« Delphine Seyrig, inconnue célèbre ». Vogue, 1969, pp. ?

[Repris dans Libération, 17 octobre 1990, pp. 39-40.]

 

« Je cherche qui est cette femme ». L’Avant-Scène du théâtre nº 422, 15 mars 1969, pp. 6-7.

 

« Préface ». In Barbara Molinard. Viens : 7-11. Paris, Mercure de France, 1969, 192 p.

 

 

1970

 

Abahn, Sabana, David. Paris, Gallimard (Blanche), 1970, 149 p.

 

Les Papiers d’Aspern, de Michael Redgrave, d’après une nouvelle de Henry James. Adaptation de Marguerite Duras et Robert Antelme. Paris-Théâtre, 1970, nº 172, pp. 15-54.

 

 

1971

 

L’Amour. Paris, Gallimard (Blanche), 1971, 143 p.

 

« Le Tombeau de l’impossible ». La Quinzaine littéraire 130, 1er-15 décembre 1971, pp. 26-27.

 

 

1972

 

Ah! Ernesto. Boissy Saint-Léger, François Ruy-Vidal et Harlin-Quist (Un Livre d’Harlin Quist), 1972. 23 p.

[Contes pour enfants. Images de Bernard Bonhomme. « Interdit aux plus de 18 ans ».]

 

« Au fond de la mer (Exposition de Marie-Pierre Thiébaut) » Sorcières 2, mars 1972, p. 61.

 

 

1973

 

India Song. Texte, théâtre, film. Paris, Gallimard (Blanche), 1973, 148 p.

 

Nathalie Granger, suivi de La Femme du Gange. Paris, Gallimard (Blanche), 1973. 200 p.

 

Home, de David Storey. Adaptation française de Marguerite Duras. Paris, Gallimard (Théâtre du monde entier), 1973. 85 p.

 

« Book of the Film ». New Statesman, 5 janvier 1973, p. 26.

 

Return to top.

1974

 

Les Parleuses. Paris, Éditions de Minuit, 1974, 241 p.

[Interviews de Xavière Gauthier enregistrées entre le 17 mai 1973 et le 30 juillet 1973.]

 

 [« Préface ».] In Exposition Jeanne Socquet. Paris, Galerie Valérie Schmidt, 1974.

 

 

1975

 

 [Textes de Duras dans François Barat et Joël Farges, éds. Marguerite Duras.

 

Un acte contre tout pouvoir, 119-30.

Baxter, Vera Baxter, 103-05.

Le Camion. Joie. On croit. On croit plus rien, 107-10.

Dépossédée) 75-91.

India Song (découpage), 21-71 / 23-71.

Mothers, 99-101.

Notes pour le théâtre sur le décor, 72-73 / 72-73.

Note pour rien, 74.

Notes sur India Song, 12-20 / 14-22.

Son nom de Venise dans Calcutta désert, 93-97.

La Voie du gai désespoir, 111-17.

 

« Marguerite Duras présente son dernier film. “Comment, pourquoi India Song” ». Le Monde [des arts et des spectacles], 5 juin 1975, pp. 17, 20.

 

 

1976

 

« Le Cinéma ouvert ». Le Quotidien de Paris, 3 juin 1976, p. 13.

 

« Les Enfants maigres et jaunes ». Sorcières nº 1, janvier 1976, pp. 37-38.

[Repris dans Cahiers Renaud-Barrault nº 96, octobre 1977, pp. 5-8.]

 

« L’Horreur d’un pareil amour ». Sorcières nº 4, 1976, pp. 31-32.

[Anonyme.]

 

« Pas mort en déportation ». Sorcières nº 1, janvier 1976, pp. 43-44.

[Anonyme.]

 

« Pas mort en déportation (deuxième fragment) ». Sorcières nº 2, mars 1976, pp. 53-54.

[Anonyme.]

 

« Postface ». In Erica Lennard [photographies]. Les Femmes, les sœurs. Texte d’Elisabeth Lennard. Paris, Éditions Des Femmes, 1976. s.n.

 

« Seyrig-Hiss. ». Sorcières nº 2, mars 1976, p. 32.

 

« La Soupe aux poireaux ». Sorcières nº 1, janvier 1976, p. 36.

 

Return to top.

1977

 

Le Camion, suivi des Entretiens avec Michelle Porte. Paris, Éditions de Minuit, 1977. 136 p.

 

L’Éden cinéma. Paris, Mercure de France, 1977, 1986. 157 p.

 

Les Lieux de Marguerite Duras, en collaboration avec Michelle Porte. Paris, Éditions de Minuit, 1977. 103 p.

[Composé par Michelle Porte à partir d’interviews tirées de deux programmes de télévision intitulés « Les Lieux de Marguerite Duras », produit par l’Institut National de l’Audiovisuel et diffusé sur TF1 en mai 1976.]

 

José-Miguel Ullán, Adoración. Traduit par Marguerite Duras. Paris, Imprimerie Fequet-Baudier, 1977. 37 p.

[Avec trois gravures d’Eduardo Chillida.]

 

« Mothers ». Le Monde [des Arts et des Spectacles] 9963, 10 février 1977, p. 17.

 

 

1978

 

« Cette grande animale de couleur noir ». Le Matin, 9 novembre 1978, p. 29.

 

« Le Navire “Night” ». Minuit nº 29, 1978, pp. 2-14.

[première version]

 

« Le Savoir de l’horreur (L’Établi de Robert Linhart) ». Libération, 23 mars 1978, p. 14.

 

 

1979

 

India Song. Son Nom de Venise dans Calcutta désert. Paris, L’Avant-Scène (L’Avant Scène Cinéma), 1979. 66 p.

 

Le Navire Night – Césarée – Les Mains négatives – Aurélia Steiner – Aurélia Steiner – Aurélia Steiner. Paris, Mercure de France, 1979. 211 p.

[Aurélia Steiner repris en version scénique par Michèle Fabien dans Didascalies nº 3, avril 1982, pp. 3-26.]

 

« L’Art et la psychanalyse autour de Lol V. Stein ». Art Press International nº 24, janvier 1979, p. 5.

 

« Théodora ». Les Nouvelles Littéraires, 26 juillet-2 août 1979, pp. 17-18.

 

Return to top.

1980

 

L’Été 80. Paris, Éditions de Minuit, 1980. 102 p.

[Série d’articles publiés dans Libération en juillet et août 1980.]

 

L’homme assis dans le couloir. Paris, Éditions de Minuit, 1980, 1984, 1985. 35 p.

 

Vera Baxter, ou les plages de l’Atlantique. Paris, Albatros (Ça/Cinéma, 23), 1980.

 

Les Yeux verts. Paris, Les Cahiers du Cinéma nº 312-313, juin 1980, 93 p.

 

[Une nouvelle édition augmentée paraît en 1987. Les textes ajoutés pour cette édition sont répertoriés à A57. La pagination des éléments des deux éditions est fournie ci-dessous.]

 

20 mai 1968. Texte politique sur la naissance du Comité d’Action Étudiants-Écrivains, pp. 39-42 / 71-82.

25 août 1979, p. 67 / 137.

5 janvier 1980 Actualité, p. 28 / 52.

Les Antilopes, pp. 70 / 142-43.

Aurélia Aurélia, p. 10 / 20.

Aurélia Aurélia deux, p. 66 / 134.

Aurélia Aurélia trois, p. 66 / 135.

Aurélia Aurélia quatre, pp. 75-77 / 153-59.

L’Autre Cinéma, p. 91 / 189.

Le Blanc, p. 8 / 18.

Le Blanc du Noir et Blanc, p. 9 / 19.

Bonne Nouvelle, pp. 31 / 56-57.

Book and Film, pp. 63-65 / 127-32.

Chaplin oui, p. 46 / 87.

Le Changement, p. 71 / 144.

Le Changement, pp. 71 / 144-45.

Le Cinéma différent, pp. 55 / 107-08.

Cinéma non, p. 82 /171.

La Critique, pp. 37-38 / 68-70.

Édouard Boubat, pp. 78 / 161-62.

Faire du cinéma, pp. 24-25 / 43-46.

Faire du cinéma, voir du cinéma, p. 67 / 136.

Faire et aller au cinéma, p. 91 /189.

Femmes et homosexualité, pp. 88 /182-83.

Les Films de la nuit, p. 31 / 57.

Le Gaz et l’Électricité, p. 31 / 56.

Godard, pp. 25-26 / 47-48.

L’Homme assis dans le couloir, pp. 32-33 / 60-61.

L’Homme fait avec de la peur, pp.34 / 62-64.

L’Idée de Dieu, p. 78 / 162.

Il n’y a plus rien. Tout est encore là et il n’y a plus rien, pp. 29-30 / 53-55.

Il n’y a pas d’écrivains communistes, pp. 80-81 / 168-69.

L’Image écrite, pp. 84-86 / 177-80.

Je me demande comment, p. 89 / 184.

Je me souviens, pp. 23 / 40-41.

Je voulais vous le dire à vous, pp. 23 / 39-40.

Jean Paulhan, lire des manuscrits, pp. 71-72 / 145-48.

Le Jeune Funambule de Montreuil, pp. 69 / 140-41.

Juden, pp. 57 / 111-12.

La Lettre, p. 4 / 10.

La Lettre, pp. 5-6 / 11-15.

Le Livre, le Film, p. 65 / 133.

Le Mal d’intelligence, p. 89-90 / 185.

Le Malheur merveilleux, pp. 79-80 / 163-67.

Nadine d’Orange, pp. 50-54 / 95-106.

Nausée, p. 82 / 170.

Le Noir, p. 58-59 / 113-15.

Le Non-Travail, p. 8 / 17.

Nous sommes toutes instruites de la douleur, pp. 87 / 181-82.

La Nuit du chasseur, pp. 60-63 / 116-26.

La Pénétration du corps d’Aurélia Steiner, pp. 56-57 / 109-11.

La Perte politique, pp. 7 / 15-16.

Les Petites Annonces, pp. 11 / 21-22.

Les Plages, pp. 87 / 180-81.

Le Poste, pp. 32 / 58-59.

Pour Jean-Pierre Ceton, les Yeux verts, pp. 45 / 85-86.

Pourquoi mes films ?, pp. 83-84 / 172-76.

Racine, Diderot, p. 37 / 68.

Raymond Queneau, lire des manuscrits, pp. 72-74 / 148-52.

Renoir, Bresson, Cocteau, Tati, pp. 36-37 / 65-67.

Le Repérage, pp. 68 / 137-39.

Un Rêve, pp. 58 / 112-13.

La Salle de cinéma, pp. 90-91 / 186-88.

La Solitude, pp. 46-49 / 88-94.

Le Spectateur, pp. 11-13 / 22-28.

Steiner, pp. 77 / 159-60.

Vous, l’autre, celui de notre séparation, pp. 24 / 41-43.

Woody Allen Chaplin, pp. 27 / 49-51.

 

« Présentation ». In Jean-Pierre Ceton. Rauque la ville : 7-9. Paris, Éditions de Minuit, 1980, 172 p.

 

« Les Ténèbres de Aki Kuroda ». In Aki Kuroda. Ténèbres [nº 1, pp. 4-5, 9, 11-12]. Paris, Galerie Adrien Maeght, 1980, 26 p.

 

« Les Yeux verts. L’été 1 ». Libération, 16 juillet 1980, p. 4.

 

« Les Yeux verts. L’été 2 ». Libération, 23 juillet 1980, p. 4.

 

« Les Yeux verts. L’été 3 ». Libération, 30 juillet 1980, p. 4.

 

« Les Yeux verts. L’été 4 ». Libération, 6 août 1980, p. 4.

 

« Les Yeux verts. L’été 5 ».  Libération, 13 août 1980, p. 2.

 

« Les Yeux verts. L’été 6 ». Libération, 20 août 1980, p. 2.

 

« Les Yeux verts. L’été 7 ». Libération, 27 août 1980, p. 2.

 

« Les Yeux verts. L’été 8 ». Libération, 3 septembre 1980, p. 4.

 

« Les Yeux verts. L’été 9 ». Libération, 10 septembre 1980, p. 2.

 

« Les Yeux verts. L’été 10 ». Libération, 17 septembre 1980, pp. 4-5.

 

Return to top.

1981

 

Agatha. Paris, Éditions de Minuit, 1981. 70 p.

 

Outside. Papiers d’un jour. Paris, Albin Michel (Illustrations), 1981. 298 p. ; Paris, P.O.L. [nouvelle édition] (Outside, 1), 1984. 304 p.

 

À propos de Georges Bataille, pp. 34-36.

Alors, on ne guillotine plus ? (Conversation entendue dans un café du Palais-Royal), pp. 37-39.

Assassins de Budapest, pp. 88-91.

Au fond de la mer (Exposition de Marie-Pierre Thiébaut), pp. 257-58.

Avant-propos [6 novembre 1980], pp. 11-13.

Bataille, Feydeau et Dieu, pp. 27-33.

La Bourrée à Paris, pp. 57-59.

Callas, pp. 250-51.

Carlos d’Alessio, p. 262.

Ces messieurs de la Société des Autobus, pp. 74-76.

Cette grande animale de couleur noir, pp. 180-82.

Circulez !, pp. 79-80.

Delphine Seyrig, inconnue célèbre, pp. 203-08.

Des tableaux pour rire (Exposition de Jeanick Ducot), pp. 96-98.

Les Deux Ghettos, pp. 150-61.

Dialogue avec une carmélite, pp. 162-70.

Élève Dufresne pourrait mieux faire, pp. 19-23.

Les Enfants du spoutnik ne sont pas dans la lune, pp. 66-69.

Les Enfants maigres et jaunes, pp. 277-79.

Entretien avec un « voyou » sans repentir, pp. 126-49.

Entretien avec Francis Bacon, pp. 265-70.

Les Fleurs de l’Algérien, pp. 17-18.

Les Hardes de Salonique (Z de Vassilis Vassilikos), pp. 190-94.

Horreur à Choisy-le-Roi, pp. 119-25.

L’Horreur d’un pareil amour, pp. 280-82.

Jeanne Moreau, pp. 209-18.

Léontine [sic] Pryce, pp. 225-28.

Madeleine Renaud a du génie, pp. 229-33.

Les Marais du duc de Morny, pp. 54-56.

Margot Fonteyn, pp. 219-24.

Melina, pp. 234-39.

« Le Mot lilas presque haut comme il est large », pp. 24-26.

Nadine d’Orange, pp. 106-13.

Une œuvre éclatante (L’Opoponax de Monique Wittig), pp. 271-74.

La Voie du gai désespoir, pp. 171-79.

« Othon », de Jean-Marie Straub, pp. 198-200.

Paris Canaille, pp. 40-41.

Paris, six d’août, pp. 92-95.

Pas mort en déportation, pp. 288-92.

Pierre A. …, sept ans et cinq mois, pp. 81-85.

Poubelle » et « La Planche » vont mourir, pp. 114-18.

«Pourquoi « Le 14 Juillet » ?, pp. 86-87.

Quand il y en a pour deux, il n’y en a pas pour trois, pp. 70-73.

Racisme à Paris, pp. 77-78.

« Rauque la ville », de Jean-Pierre Ceton, pp. 263-64.

La Reine Bardot, pp. 246-49.

Le Rêve heureux du crime, pp. 283-87.

Un roman sur cent voit le jour, pp. 60-65.

Le Sang bleu de La Villette, pp. 47-53.

Le Savoir de l’horreur (L’Établi de Robert Linhart), pp. 183-86.

La Seine-et-Oise, ma patrie, pp. 99-105.

Le Séquestré de Venise, Sartre, pp. 187-89.

Seyrig-Hiss, pp. 201-02.

Socquet Jeanne, pp. 252-56.

La Soupe aux poireaux, pp. 275-76.

Sylvie et ses fantômes, pp. 240-45.

« Les Ténèbres », d’Aki Kuroda, pp. 259-61.

Théodora, pp. 293-95.

Tourisme à Paris, pp. 42-46.

Un train de mille cadavres qui nous arrive du Pakistan, pp. 195-97.

 

« Agatha, ou les lectures illimitées ». Des femmes en mouvements nº 57, 11-18 septembre 1981, pp. 32-33.

 

« L’Homme atlantique ». Le Monde, 27 novembre 1981, p. 27.

 

« Je n’ai rien à justifier ». Le Quotidien de Paris, 8 octobre 1981, p. 13.

 

« Le Noir Atlantique ». Des femmes en mouvements nº 57, 11-18 septembre 1981, pp. 30-31.

 

« Un pays du Nord ». Des femmes en mouvements nº 48, 3-10 juillet 1981, p. 25.

 

« Les Rendez-vous manqués. Après 1936 et 1956, 1981 ? » Libération, 15 décembre 1981, p. 18.

[Pétition signée par Michel Foucault, Duras et d’autres].

 

Return to top.


1982

 

L’Homme atlantique. Paris, Éditions de Minuit, 1982. 32 p.

 

La Maladie de la mort. Paris, Éditions de Minuit, 1982. 64 p.

 

Savannah Bay. Paris, Éditions de Minuit, 1982. 95 p. ; [Seconde édition corrigée] Paris, Éditions de Minuit, 1983, 1984. 137 p.

 

« Une des plus grandes lectures que j’ai jamais faites ». La Quinzaine littéraire 363, 16-31 janvier 1982, p. 15.

[C’est-à-dire Robert Musil.]

 

 

1983

 

« Le Château de Weatherend (La Bête dans la jungle) ». L’Arc nº 89, 1983, pp. 100-02.

 

 [« Postface ».] In Monique Wittig, L’Opoponax. Paris, Éditions de Minuit, 1983. 287 p.

 

« Pour Juliette, pour le cinéma ». Libération, 18 octobre 1983, p. 30.

 

 

1984

 

L’Amant. Paris, Éditions de Minuit, 1984, 1991. 148 p.


« Le monde moderne n'est pas bavard ». » Rendez vous avec le théâtre. Saison 84-85. ( Approche répertoire no. 19) pp. 64-65.

 

Théâtre III. Adaptations de La Bête dans la jungle – Les Papiers d’Aspern – La Danse de mort. Paris, Gallimard, 1984. 241 p.

 

La Bête dans la jungle, pp. 7-60.

[Version française de la pièce de James Lord, adaptation de la nouvelle d’Henry James, The Beast in the Jungle (1962, repris en 1981).]

Les Papiers d’Aspern, pp. 61-166.

[Version française, en collaboration avec Robert Antelme, de la pièce de Michael Redgrave, adaptation de la nouvelle d’Henry James, The Aspern Papers.]

La Danse de mort, pp. 167-241.

[Adaptation de Dödsdansen d’August Strindberg.]

 

« Pascale ». Libération, 13 novembre 1984, p. 30.

[Lettre de Marguerite Duras à la suite du décès de Pascale Ogier.]

 

Return to top.

1985

 

La Douleur. Paris, P.O.L., 1985 207 p. v.

 

La Mouette de Tchekhov. Paris, Gallimard (Blanche), 1985. 125 p.

[Adaptation de Marguerite Duras.]

 

La Musica deuxième. Théâtre. Paris, Gallimard, 1985. 104 p.

[Nouvelle version de La Musica avec un second acte.]

 

« Les Amants ». Le Nouvel Observateur, 14-20 juin 1985, pp. 62-63.

 

 [« Débat ».] In « Une certaine idée de la France ». In Françoise Castro, éd. L’Identité française (Colloque du 22, 23, 24 mars 1985) : 157-58. Paris, Éditons Tiercé, 1985. 220 p.

 

« La Chair des mots ». Autrement nº 70, mai 1985, p. 210.

 

« La Droite, la mort ». Le Monde, 17-18 mars 1985, p. 12.

 

« Écrit pour tous les temps, tous les carêmes ». L’Autre Journal [mensuel] nº 9, novembre 1985, p. 73.

[Sur la Déclaration des 121.]

 

« Elle a sorti la France de ses gonds ». Le Quotidien de Paris, 1er octobre 1985, p. 25.

[Sur la mort de Simone Signoret.]

 

« Être de gauche ». L’Autre Journal [mensuel] nº 8, octobre 1985, pp. 6-10. Repris in Esprit 7, nº 116, juillet 1986, p. 78.

 

« L’Homme nu de la Bastille ». L’Autre Journal [mensuel] nº 4, avril 1985, p. 65.

 

« Les Journalistes, dit-on… » Libération, 12 juin 1985, p. 35.

[Marguerite Duras, Jean Mascolo et Jean-Marc Turine.]

 

« La Lecture dans le train ». L’Autre Journal [mensuel] nº 9, novembre 1985, pp. 6-9.

 

« Lectures. Hôpital Silence ». L’Autre Journal [mensuel] nº 10, décembre 1985, p. 7.

 

« Lectures. Manhattan Blues ». L’Autre Journal [mensuel] nº 10, décembre 1985, p. 7.

 

« On Tolsty, Racine and Reading by the Light of the Book ». New York Times, 23 juin 1985, pp. 24.  [Trad. Leigh Hafrey].

 

« La Perte de la vérité ». L’Autre Journal [mensuel] nº 8, octobre 1985, pp. 6-9. 

 

« Préface ». In Henri Choukroun. Pour une nouvelle économie de la création : 9-17. Paris, Imprimerie E. Durand pour Henri Choukroun, 1985. 143 p.

 

« La Princesse Palatine à Versailles. Portrait d’une famille royale ». L’Autre Journal [mensuel] nº 10, décembre 1985, pp. 5-7.

 

« Réponses de Marguerite Duras ». Libération, 23 juillet 1985, p. 33.

 

« Le Scandale de la vérité ». Les Cahiers du Cinéma nº 374, 1985, p. 13.

 

« Sublime, forcément sublime Christine V ». Libération, 17 juillet 1985, pp. 4-6.

 

Return to top.

1986

 

La Pute de la côte normande. Paris, Éditions de Minuit, 1986. 19 p.

 

Les Yeux bleus, cheveux noirs. Paris, Éditions de Minuit, 1986. 155 p.

 

« À propos de Reagan ». L’Autre Journal [hebdo] nº 12, 14-21 mai 1986, p. 8.

 

« Les Chiens de l’histoire ». L’Autre Journal [hebdo] nº 6, 3-8 avril 1986, pp. 6-7.

 

« Le Froid comme en décembre ». L’Autre Journal [hebdo] nº 9, 23-29 avril 1986, pp. 15-17.

 

« Lettre à Amnesty International ». L’Autre Journal [hebdo] nº 5, 26 mars-2 avril 1986, p. 8.

 

« Lettre au Président Pham Van Dong ». L’Autre Journal [hebdo] nº 5, 26 mars-2 avril 1986, p. 9.

 

« Moi ». L’Autre Journal [hebdo] nº 10, 30 avril-6 mai 1986, p. 9.

 

« La Pute de la côte normande ». Libération, 14 novembre 1986, pp. 30-31.

[Texte de la préface du livre.]

 

 

1987

 

Emily L. Paris, Éditions de Minuit, 1987. 159 p.

 

La Vie matérielle. Marguerite Duras parle à Jérôme Beaujour. Paris, P.O.L., 1987. 158 p.

 

Les Yeux verts (nouvelle édition). Paris, Les Cahiers du Cinéma, 1987. 248 p.

[Pour les autres textes, voir la première édition en 1980.]

 

Dans les jardins d’Israël, il ne faisait jamais nuit, pp. 229-48.

L’Homme atlantique, pp. 222-24.

L’Homme tremblant, conversation avec Elia Kazan, pp. 193-221.

Pour Juliette, pour le cinéma, pp. 224-27.

 

« L’Internationalisme de l’idée française ». Globe nº 23, décembre 1987, p. 36.

 

« Notes générales sur “Les Juifs” de Jaune le soleil (1971) et note de tournage sur Jaune le soleil ». Les Cahiers du cinéma nº 400, 1987, pp. 20-21.

 

Return to top.

1988

 

Éden cinéma (version scénique). Paris, Actes Sud (Papiers), 1988. 105 p.

 

« Le Bruit et le silence ». Elle, 31 octobre 1988, pp. 132-37. Repris dans Yves Saint-Laurent et la photographie de mode, pp. 9-15. Paris, Albin Michel, 1988. 249 p.

 

« Ma mère, une femme honnête ». Elle, 18 avril 1988, pp. 14-24.

 

« Marguerite Duras ». In Marcel Bisiaux et Catherine Jajolet, éds. À ma mère, 60 écrivains parlent de leur mère, pp. 159-66. Paris, Pierre Horay, 1988. 380 p.

 

 

1989

 

« Le Bruit et le silence » [seconde version]. In Yves Saint-Laurent, L’Esprit du temps [deux pages non numérotées]. Paris, Movida, 1989. 34 p.

 

« Drug ». Globe nº 41, octobre 1989, p. 53.

 

 

1990

 

La Pluie d’été. Paris, P.O.L., 1990. 151 p.

 

« La Mort dans les yeux ». Le Nouvel Observateur, 24-30 mai 1990, p. 66.

 

 

1991

 

Le Théâtre de l’Amante anglaise, Paris, Gallimard (L’Imaginaire, 265), 108 p.

[Reprise, dans une version modifiée et avec une nouvelle préface, de L’Amante anglaise (1968).]

 

L’Amant de la Chine du Nord. Paris, Gallimard (NRF), 1991. 237 p.

 

« C’était la fraternité ». Libération, 15 octobre 1991, p. 42.

 

« Préface ». In Ralph Gibson, L’Histoire de France : 1-2. Paris, Paris Audiovisuel, 1991. 119 p.

 

« Venise ». In Michèle Laverdac, Continue-Discontinu. Paris, Galerie Van Melle, 1991. 

 

Return to top.

 

1992

 

Yann Andréa Steiner. Paris, P.O.L., 1992. 137 p.

 

Marguerite Duras. Jérôme Beaujour et Marguerite Duras, éds. Paris, Cinémathèque française ; Milano, Nuove Edizione Gabriele Mazzotta, 1992. 61 p.

 

Trouville, le 2 octobre 1992, pp. 13-14.

Le Cinéma le sait : il n’a jamais pu remplacer le texte, p. 35.

 

« Le Jeune Serge avec son feutre noir ». Les Cahiers du Cinéma nº 458, 1992, p. 26.

[Sur la mort de Serge Daney.]

 

 [« Texte ».] In Janine Niepce (photographies). France : 5-10. Arles, Actes Sud/Electra, 1992. 120 p.

 

 

1993

 

Écrire. Paris, Gallimard (Blanche), 1993, 147 p.

 

Écrire, pp. 13-65.

La Mort du jeune aviateur anglais, pp. 67-100.

Roma, pp. 101-28.

Le Nombre pur, pp. 129-36.

L’Exposition de la peinture, pp. 137-47.

 

Le Monde extérieur [Christiane Blot-Labarrère, éd.]. Paris, P.O.L. (Outside, 2), 1993, 233 p.

 

À propos de Reagan, pp. 76-77.

À tort et à travers, pp. 107-16.

Les Amants, pp. 207-09.

Barbara Molinard, pp. 161-63.

Bergman encore et toujours Bergman Bergman, pp. 172-75.

Le Bruit et le Silence, pp. 164-68.

Le Château de Pointilly, pp. 127-30.

Le Château de Weatherend, pp. 119-24.

Les Chiens de l’histoire, pp. 62-65.

La Chine du monde entier, pp. 94-95.

Comme une messe de mariage, pp. 210-13.

Demain les hommes, pp. 102-06.

La Droite la mort, pp. 66-67.

Drug, pp. 100-01.

Écrit pour tous les temps, tous les carêmes, pp. 78-80.

Elle a écrit de moi, pp. 225-26.

Flaubert c’est… , pp. 20-29.

Le froid comme en décembre, pp. 68-73.

L’Homme nu de la Bastille, pp. 56-57.

Hôpital silence, pp. 147-48.

J’ai pensé souvent…, pp. 186-93. ["Duras filme]

Janine Niepce, pp. 58-61.

Je ne crois pas au mot gloire…, pp. 91-93.

Je n’ai pas peur, p. 227.

Jean-Marie Dallet, pp. 54-55.

Le Jeune Serge avec son feutre noir, pp. 179-80.

La Lecture dans le train, pp. 136-44.

Lettre à M. Smith, pp. 183-85.

Lettre au Centre Rachi, pp. 30-31.

Lettre à M. Krost, pp. 181-82.

Lettre à Amnesty International, pp. 96-97.

Lettre au Président Pham Van Dong, pp. 98-99.

Manhattan Blues, pp. 145-46.

La Mère avait…, pp. 198-206.

Moi, pp. 74-75.

Monsieur Tropez de Saint-Tropez, pp. 46-53.

La Mort dans les yeux, pp. 32-33.

Mothers, pp. 194-97.

Le Noir Atlantique, pp. 14-17.

Paris, 26 janvier 1992, pp. 220-22.

Pascale, pp. 18-19.

La Perte de la vérité, pp. 81-90.

Pickpocket, pp. 176-78.

Pour une nouvelle économie de la création, pp. 149-56.

La Princesse Palatine à Versailles, portrait d’une famille royale, pp. 37-43.

Ralph Gibson, pp. 34-36.

Réponses à Jean Versteeg, pp. 214-19.

Retake, pp. 10-13.

La Rocca Bianca, p. 9.

Roger Diamantis, le roi du cinéma, pp. 169-71.

La Traduction, pp. 131-32.

Trouville, 2 octobre 1992, pp. 223-24.

Une certaine idée de la France, pp. 44-45.

Une des plus grandes lectures que j’aie jamais faites, pp. 133-35.

Venise, pp. 117-18.

Viva Callas, pp. 125-26.

La vraie Semblance, pp. 157-60.

 

« Cher Monsieur Krost, Cher Monsieur Smith ». Trafic nº 7, été 1993, pp. 43-45.

 

Return to top.

1994

 

« Prologue ». In Erica Lennard [photographies] et Francesca Premoli-Droulers [textes], Maisons d’Écrivains, pp. 9-17. Paris, Éditions du Chêne – Hachette Livre, 1994. 199 p.

            [Texte tiré d’« Écrire » dans Écrire. Avec treize photographies de la maison de Duras à Neauphle-le Château.]


1995


C’est tout. Paris, P.O.L., [1995], 1999 édition définitive. 56 p.

 


1996

 

La Mer écrite. Paris, Marval, 1996. 67 p.

 

1999

 

Duras. La Cuisine de Marguerite. Paris, Benoît Jacob, Diffusion P.O.L., 1999. 63 p.

[Textes et entretiens rassemblés par Michèle Kastner avec l’aide éditoriale de Jean Mascolo. Interdits de publication et retirés de la vente.]

 

 

2005

 

 [Textes de Duras dans le « Cahier de l’Herne » Marguerite Duras]

 

Le chant de Savannaketh, 281.

Les Chantiers, 287.

Claire Deluca, 196.

Correspondance. Jean Mascolo/Marguerite Duras (1960, 1968, 1969), 42-48.

Dialogue de Rome, 250-55.

Deauville la mort, 78-79.

Gradiva, 221.

La jeune fille et l’enfant, 162-68.

Lettre à Antoine de Baecque, 220.

Lettre à la Commission consultative du cinéma, 220.

Monsieur Desbaresdes, 143.

Nuit noire Calcutta, 256-59.

Les petits pieds de la Chine, 19-22.

Publicité pour la bière Pelforth, 288.

La route Paris-Rouen, 80.

La Source, 309-13.

Théodora, 135-36.

Viens, Le merle moqueur, 296-97.

La Voix d’or, Le Ballet Spatial, 308.

 

Return to top.

2006

 

Cahiers de la guerre et autres textes. Édition établie par Sophie Bogaert et Olivier Corpet. Paris,  P.O.L./IMEC, 2006. 448 p.

[Les titres entre crochets sont attribués par les directeurs de l’édition.]

 

Cahier rose marbré

[Enfance et adolescence en Indochine], pp. 31-102.

[Ter le milicien (ébauche)], pp. 103-12.

[La femme à Marcel], p. 113.

[Albert des Capitales (ébauche)], pp. 115-32.

[La rue de la Gaieté], p. 133.

[Un Barrage contre le Pacifique (ébauche)], pp. 135-37

 [Attente de l’enfant], p. 139.

[Un Barrage contre le Pacifique (ébauche)], pp. 141-56.

 

Cahier Presses du XXe siècle

[Théodora], p. 163-74.

[La Douleur (ébauche)], pp. 175-204.

 

Cahier de cent pages

[La Douleur (ébauche)], pp. 209-40.

 

Cahier beige

[Un Barrage contre le Pacifique (ébauche)], pp. 245-53.

[L’horreur d’un pareil amour (ébauche)], pp. 255-58.

[Vacances avec D.], pp. 259-60.

[Souvenirs d’Italie], pp. 261-82.

[Pas mort en déportation], pp. 283-89.

[Le Marin de Gilbraltar (ébauche)], pp. 291-99.

[Rue Saint-Benoît. Madame Dodin (ébauche)], pp. 301-39.

 

[Autres Textes]

[L’enfance illimitée] pp. 357-71.

[Récits] p 373-429.

Ballerines cambodgiennes, pp. 375-78.

« C’est vous, Sœur Marguerite ?... », pp. 379-83.

L’horreur, pp. 385-94.

La Bible, pp. 395-99.

Les pigeons volés, pp. 401-09.

Eda ou les Feuilles, pp. 411-29.


2013

Oeuvres complètes. vols. I & II. Paris, Gallimard (Pléiade), 1603p. 1896 p. 2013.

2014

Oeuvres complètes. vols. III & IV. Paris, Gallimard (Pléiade). 1896p, 1575 p. 2014.